A la vie, à la mort de Colette McBeth

couv47195307Titre V.O : Precious Thing (Traduit par Anath Riveline)

Edition : Pocket (Parution en janvier 2016)

Prix : 7€30

Pages : 380

Acheter sur Amazon

Partenariat

Certaines amitiés s’essoufflent. Rachel et Clara se sont promis que la leur durerait toujours.
Le jour de leur rencontre, Rachel était la petite nouvelle et Clara, celle avec qui tout le monde voulait être ami. À l’approche de la trentaine, les deux femmes sont toujours aussi étroitement liées mais les rôles sont inversés. Rachel poursuit une brillante carrière à la télévision et mène une vie stable avec son petit ami ; Clara, elle, perd peu à peu le contrôle de son existence.
Quand Rachel doit enquêter sur une disparition, elle est loin de se douter qu’il s’agit de sa meilleure amie. Que cache cette disparition ? Est-ce un enlèvement, un suicide ou bien tout autre chose ?

Quand j’ai vu ce roman dans le catalogue de Pocket, le titre m’a très vite intriguée. Cependant, le résumé me paraissait assez banal, il avait un petit air de déjà-vu. Je me suis dit « Tant pis ! » et je l’ai tout de même demandé. Ça a été une de mes meilleures idées du mois de janvier, ce livre est une petite pépite. Ça devient une vieille rengaine mais quand même, un grand merci à Pocket pour ce livre !

Dès les premières pages j’ai eu envie d’en savoir plus. On entre tout de suite dans l’enquête avec l’annonce de la disparition de Clara, on découvre les principaux protagonistes avec l’action donc on a tout de suite envie d’en savoir plus. Quels sont leurs liens ? Comment ils en sont arrivés là ? Ce sont des questions qui nous viennent très vite en tête. Ce roman m’a d’ailleurs suivie même en dehors de ma lecture puisque j’y pensais très souvent. Je me demandais ce qui avait bien pu se passer, qu’est-ce que serait le dénouement du livre (ayant plusieurs hypothèses en tête mais on va y venir). Ça n’a pas été quelque d’aussi puissant qu’avec ce livre, mais quand même, A la vie, à la mort ne m’a pas quittée jusqu’au moment où j’ai fini de lire la dernière page, et même encore un peu après.

Ce livre étant plutôt court, il n’y a pas de place pour s’étaler et l’auteur l’a bien compris. Je ne dirais pas que ce livre est plein d’actions mais il est plein de rebondissements dans l’intrigue et de révélations qui nous pousse à tourner les pages. Et même si en ce moment j’ai du mal à me mettre dans un livre (question de motivation), une fois que j’ouvrais celui-là je ne voulais plus en sortir. C’est de plus en plus intense, on veut de plus en plus savoir. Et pourtant, malgré tout cela, ce livre n’a pas été un coup de cœur. Il manquait la petite étincelle, à cause d’un mauvais pressentiment qui ne m’a pas quitté pendant longtemps, celui d’avoir deviné la fin. Sur la quatrième de couverture, un critique est cité, disant que si on avait aimé Les apparences de Gillian Flynn (d’ailleurs je l’ai lu, hop !) on aimerait ce livre-ci et je n’ai pu m’empêcher de me dire que la fin serait comme si ou comme ça et que bon, j’irai jusqu’au bout du livre mais je vois déjà ce qui va arriver. Ce n’était pas du tout le cas, la fin était totalement différente de ce que j’imaginais mais  cette appréhension m’a trop suivie pour que je ne la prenne pas en compte (oui vous pouvez dire que je me suis un peu gâché ma lecture toute seule, c’est exactement ce qui s’est passé).

On va parler un peu de cette fin d’ailleurs. Quel retournement de situation ! Quel travail de l’auteur ! Je ne dirais pas que c’était le dénouement le plus original de l’univers mais on ne s’y attend tellement pas que ça nous laisse sur les fesses. De plus, j’ai trouvé qu’on avait notre réponse sans vraiment l’avoir. Des choses sont dites et révélées, bien sûr, mais je trouve la fin un peu ouverte. La réponse est plus sous-entendue qu’autre chose, et on pourrait donc croire que ce qu’on nous dit ne s’est pas passé comme prévu, que la situation a pu changé. Mais il n’y aura pas de suite, et ça c’est chouette ! C’est vraiment une histoire complexe qui gardera sa complexité d’un bout à l’autre et qui, même une fois finie, reste dans un coin de notre tête. J’ai fini ce roman avant de dormir et avant de m’endormir je n’ai pas pu m’empêcher d’imaginer différents « après ».

Si vous ne l’avez pas encore compris, il est temps pour vous d’aller lire ce livre. L’auteure arrive à attirer notre attention grâce aux détails et a su poser ce qu’il faut là où il faut pour que son histoire tienne la route, mais surtout pour qu’elle nous plaise et nous entraîne. De plus, la narration nous fait nous poser plein de questions car c’est un point de vue interne, un « je », qui parle directement à quelqu’un, un « tu ». Rien que ça, ça doit vous donner envie d’en savoir plus. C’est un très bon thriller psychologique, parfait pour ceux qui voudrait se lancer dans le genre ou ceux qui sont déjà bien dans le bain comme moi. Il est fait pour être lu par tous quoi ! Allez, zou ! Au boulot les gars !

Bon

Partagez !

Laisser un commentaire