Dernier meurtre avant la fin du monde, tome 01 de Ben H. Winters

couv41694717Titre V.O : The Last Policeman (Traduit par Valérie Le Plouhinec)

Edition : Super 8 (Parution en 2015)

Prix : 12€99

Pages : / (format numérique)

Acheter sur Amazon

Partenariat

À quoi bon tenter de résoudre un meurtre quand tout le monde va mour Concord, New Hamsphire. Hank Palace est ce qu’on appelle un flic obstiné. Confronté à une banale affaire de suicide, il refuse de s’en tenir à l’évidence et, certain qu’il a affaire à un meurtre, poursuit inlassablement son enquête. Hank sait pourtant qu’elle n’a pas grand intérêt puisque, dans six mois il sera mort. Comme tous les habitants de Concord. Et comme tout le monde aux États-Unis et sur Terre. Dans six mois en effet, notre planète aura cessé d’exister, percutée de plein fouet par 2011GV1, un astéroïde de six kilomètres de long qui la réduira en cendres. Aussi chacun, désormais, se prépare-t-il au pire à sa façon. Dans cette ambiance pré-apocalyptique, où les marchés financiers se sont écroulés, où la plupart des employés ont abandonné leur travail, où des dizaines de personnes se livrent à tous les excès possibles alors que d’autres mettent fin à leurs jours, Hank, envers et contre tous, s’accroche. Il a un boulot à terminer. Et rien, même l’apocalypse, ne pourra l’empêcher de résoudre son affaire. Sans jamais se départir d’un prodigieux sens de l’intrigue et du suspens, Ben H Winters nous y propose une vision douloureusement convaincante d’un monde proche de l’agonie. Le lecteur est tiraillé par cette interrogation lancinante : que ferions nous, que ferions nous réellement si nos jours étaient comptés.

Alors celui-là, j’étais totalement passée à côté ! Mais comme le deuxième tome m’a été proposée et qu’il me tentait beaucoup, je me suis lancée. A vrai dire, le concept me plaisait beaucoup. Cette idée d’enquête policière sur fond de fin du monde est vraiment une bonne idée. Malheureusement, j’ai trouvé ce premier tome un peu plat. Il manque des choses, du mouvement et du rythme en particulier, mais ça reste un premier tome qui se laisse lire et qui a ses qualités.

On va commencer par le négatif, la lenteur du livre. Le livre entre très vite dans l’idée d’une intrigue policière mais l’histoire stagne aussi très rapidement. Je trouve que l’on tourne vite en rond. Hank n’a pas énormément d’aide avec cette fin du monde qui approche, un détail qui m’a attirée au début. Mais finalement, ça fait juste traîner l’histoire un peu en longueur. Heureusement l’auteur trouve des astuces pour relancer la machine sinon je pense que cette lecture ce serait annoncée difficile… Si le contexte et l’univers développé par l’auteur n’était pas atypique, ce livre serait un flop. Mais Ben H. Winters a décidé de nous faire vivre l’approche de la fin du monde au travers de son livre et ça c’est très intéressant. J’ai souvent lu ou vu des histoires qui se passe après la fin du monde ou en plein dedans mais je n’avais jamais eu une histoire dans laquelle le monde se prépare à s’éteindre, où les personnages savent que la fin est proche et qu’ils s’y préparent. On découvre donc un monde où chacun a choisi de laisser tomber le quotidien ou de s’y accrocher mais les lois se sont aussi adaptées et c’est un monde déjà bien changé que l’auteur nous propose. Malgré le fait que l’astéroïde n’est pas encore proche, il y a déjà pas mal de changements dans Dernier meurtre avant la fin du monde, ça aide à garder notre attention.

J’ai aussi beaucoup accroché au personnage principal, Hank. C’est un tout jeune inspecteur, il n’a pas énormément d’expérience mais il en veut et il est passionné par ce qu’il fait. Malgré les difficultés il va vouloir aller au bout de son enquête et c’est surtout grâce à lui que ça tient la route. Voir autant de détermination est quelque chose que j’ai beaucoup aimé. Mais il ne doit pas simplement gérer son enquête, il doit gérer un entourage qui ne l’encourage pas forcément dans ses démarches et son envie de rendre justice n’est pourtant jamais entachée.

Si vous voulez tenter l’expérience, allez-y. Mais personnellement j’ai trouvé ce premier tome très moyen. On veut découvrir cet univers « pro fin du monde » et on veut savoir la fin de ce roman, si c’est vraiment un meurtre ou si Hank s’est trompé. Néanmoins, j’ai aimé l’atmosphère qui se dégage, j’ai aimé l’idée de l’approche d’une apocalypse et je sais que plus on va avancer dans la trilogie, plus cet astéroïde sera proche et déréglera tout sur Terre, donc je veux connaître la suite. Et je vous avoue aussi que je me suis attachée à Hank et que je n’ai pas encore envie de le quitter. Le deuxième tome me donne beaucoup plus envie, il me tarde de mettre le nez dedans !

Moyen Bon

Partagez !

1 thought on “Dernier meurtre avant la fin du monde, tome 01 de Ben H. Winters”

  1. Et bien moi, j’ai adoré ! C’est un bon mélange et j’ai adoré Hank qui se raccroche tant bien que mal à quelque chose de concret dans ce monde qu’il ne comprend plus. Hâte de lire la suite !

Laisser un commentaire