Froid comme la mort d’Antonio Manzini

couv42438246Titre V.O : La costola di adamo (Traduit par Anaïs Bouteille-Bokobza)

Edition : Denoël (Parution en mars 2016)

Prix : 20.50€

Pages : 249

Acheter sur Amazon

Ester Baudo est retrouvée morte dans son salon, pendue. Le reste de l’appartement a été saccagé, et ce qui semble à première vue être un suicide se révèle vite un meurtre. On fait appel à Rocco Schiavone, ce drôle d’inspecteur, amateur de joints matinaux et de jolies femmes. Dans la petite ville grise et froide d’Aoste, il croise et interroge les proches de la victime. Il y a Patrizio le mari, Irina, la femme de ménage biélorusse à l’origine de la découverte du cadavre, ou encore celle qui semble avoir été la seule amie de la défunte, Adalgisa. Si la vie de la victime se dessine peu à peu, le mystère reste entier. Qui pouvait bien en vouloir à la calme et tranquille Ester Baudo ? Cette deuxième enquête de Rocco Schiavone, vice-préfet râleur, macho et doté d’un humour cinglant, ravira les amoureux du commissaire Montalbano, de l’Italie et des polars à l’humour grinçant.

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas tournée vers un policier dans un ton plus léger. Je remercie bien évidemment les éditions Denoël pour cet envoi. Après n’avoir mis le nez que dans des thrillers bien sombres et glauques j’appréhendais un peu de commencer Froid comme la mort mais je l’ai finalement dévoré et j’ai adoré.

Froid comme la mort est un roman qui m’a beaucoup plus de par sa légèreté mais aussi de par le message important et fort qu’il fait passer. Ce n’est pas seulement une enquête prise sur le ton de la rigolade, c’est un divertissement pour les adeptes du genre au service d’une cause importante dans notre société (mais je ne vous dis pas laquelle ce serait méchamment spoiler). Je ne m’y attendais pas et ça m’a beaucoup plu. Non pas que je veuille absolument que le livre que je lis soit engagé, mais il est plaisant de voir que les auteurs n’ont pas peur de défendre leur point de vue. Froid comme la mort est aussi un roman dans lequel on se plonge très vite et dont on ne veut pas en sortir jusqu’à avoir le fin mot de l’histoire. Malgré la longueur des chapitres, personnellement je les ai trouvé énorme, je n’ai pas vu les pages défilées et je ne me lassais pas de ma lecture. Le style est aussi très fluide. Je ne trouve pas qu’il se démarque follement des autres mais il est simple et efficace. L’auteur n’a pas cherché à en faire trop et cela donne une vraie fluidité au roman, ce qui le fait devenir un vrai page turner. De plus, j’ai été surprise par le dénouement. J’étais partie sur totalement autre chose, j’avais vraiment élaborée en détail toute mon hypothèse et j’étais d’ailleurs persuadée d’avoir raison. Je me suis dit que l’auteur ne pouvait pas avoir parler de certaines choses sans raison et qu’il nous mettait donc forcément sur la voie. Penser tout savoir depuis un bon quart du livre n’est pas ce qu’il y a de plus plaisant, surtout pour ce genre de roman, j’ai donc adoré de voir que je m’étais finalement totalement trompée.

Cependant, Froid comme la mort a aussi son petit défaut, les personnages ne sont pas forcément entièrement développés. Bien évidemment, cela renforce l’intrigue. Le roman est plutôt court, l’intrigue est donc plus vivante et tonique vu qu’il n’y a pas de longues présentations des personnages. Rocco, le protagoniste principal, est celui qui se démarque le plus, donc celui qui m’a le plus intéressée. J’aime sa nonchalance et sa répartie, c’est un personnage auquel on s’attache vite et que l’on n’a pas envie de quitter. Derrière sa façade d’homme sûr de lui et qui passe au-dessus de pas mal de choses, même les plus importantes, se cachent en fait quelqu’un avec de vraies valeurs qu’il défendra peu importe les conséquences qu’il devra subir par la suite. C’est un personnage avec d’énormes cicatrices, des blessures qui le rattrapent parfois, mais aussi un personnage fort qui sait ce qu’il veut et dans quel genre de monde il veut vivre.

Froid comme la mort est un roman que je conseille à tout le monde. Il est dynamique et très facile d’accès, c’est un livre parfait pour se détendre et passer un bon moment. C’est un roman qui se lit très rapidement et qu’on ne veut pas lâcher jusqu’au moment où le dénouement s’annonce enfin. C’est un roman que l’on doit aussi dire pour le message qu’il veut transmettre, un message que l’on n’écoute pas encore assez alors que nous devrions le faire absolument.

Bon

Partagez !

Laisser un commentaire