HISTORIQUE – Outlander, tome 03 : Le Voyage de Diana Gabaldon

couv12535094Titre V.O : Outlander, book 03 : The Voyager

Edition : J’ai Lu

Prix : 17€

Pages : 1013

Acheter sur Amazon

Vingt ans après avoir été inexplicablement ramenée en plein coeur du XVIIIe siècle, dans une Écosse à feu et à sang qui luttait pour son indépendance contre l’éternel ennemi anglais, Claire Randall n’est jamais parvenue à oublier Jamie Fraser. Les années qu’elle a vécues à ses côtés demeurent pour toujours gravées dans sa mémoire. Aussi, apprenant qu’il a survécu, elle voyage de nouveau dans le temps et retourne dans ce passé chargé de souvenirs et d’émotions, prête à braver tous les dangers pour tenter l’impossible : retrouver Jamie.

Malgré un tome très différent des deux précédents, j’ai totalement adoré ce troisième volet d’Outlander ! C’est un tome qui porte très bien son nom puisque de L’Écosse aux Tropiques, nos personnages favoris ne cessent de se déplacer dans le monde pour notre plus grand bonheur.

Ce troisième tome est riche en rebondissements. Il se passe toujours quelque chose, on a jamais le temps de s’ennuyer. Le livre fait plus de 1000 pages et pourtant on ne les voit pas passer et on ne ressent pas la longueur du livre. Je n’ai pas eu l’impression d’avoir eu de répit. Pourtant, ce n’est pas comme si Diana Gabaldon ne prenait pas son temps pour poser son intrigue. Mais j’étais tellement prise dans le roman que même les pauses dans les péripéties me semblaient fascinantes. C’est aussi un tome dans lequel on passe d’une émotion à l’autre en un rien de temps. Je n’ai pas compté le nombre de fois où je suis passée d’une douce euphorie à une colère noire ou du rire aux larmes. L’auteure ne nous ménage absolument pas, mais c’est pour notre plus grand bonheur.

Mais il n’y a pas que l’intrigue et les lieux qui ont changé, les personnages aussi. Comme dit dans le résumé, vingt ans ont passé depuis la fin du deuxième tome, ce qui n’est pas rien. Claire et Jamie ont chacun vécu beaucoup de choses, ont dû tout deux traverser la séparation du mieux qu’ils le pouvaient, ce qui a forcément eu un impact sur leur façon d’être. On ne retrouve pas dans ce tome la Claire et le Jamie d’avant. Claire est encore plus indépendante et forte. On sent qu’elle a dû s’endurcir pour traverser ces vingt ans. Mais celui qui a le plus changé, c’est Jamie. Malgré un caractère rude, c’était un personnage sans failles, un peu le highlander parfait. Mais ici, lui aussi a dû vivre un passage à vide de vingt ans, encore plus dur à supporter que Claire pour tout un tas de raisons. Évidemment, cela un réel impact sur sa personnalité mais aussi un impact sur ses actes et sur les conséquences qui en découlent au fur et à mesure du roman. Malgré certaines choses que je qualifierais de mon point de vue par « de grosses erreurs », Jamie reste un personnage que j’aime et que j’adore et c’est toujours un réel plaisir de le suivre.

Depuis la dernière page de ce tome, je ne pense qu’à une chose, prendre le temps de lire la suite. Bien évidemment, je l’ai déjà en ma possession et il me tarde de retrouver Jamie et Claire. Plus les tomes passent plus j’aime cette série et plus je m’attache aux personnages. Malgré un nombre de pages toujours plus énorme, je n’en ai jamais assez quand je lis Outlander et je pense sincèrement que vous devriez prendre le temps de vous y mettre vous aussi.

Très bon

Partagez !

Laisser un commentaire