HUMOUR/S-F – Carnet De Voyage D’un Mort Débutant d’Isabelle Bouvier

téléchargementEdition : auto édité

Prix : 2€99

Pages : / (format numérique)

Acheter sur Amazon

Paul meurt dans un accident, grimpe un escalier interminable,puis débarque tel un touriste dans l’au-delà. En guise de comité d’accueil son grand-père l’attend devant la porte. Bien loin d’apprécier son voyage pourtant exceptionnel en compagnie de la jeune trépassée Maria et de l’étrange monsieur Jeudi, Paul passe son temps à se torturer l’esprit sur le pourquoi de sa présence en ces lieux. Paul décide donc de partir visiter le royaume des morts, à vélo, loin de la belle Maria, pour dresser une carte des lieux, et tenter de rapporter des réponses à ses questions existentielles.

Un jour, l’auteure a partagé sur Twitter la liste de tous les livres qu’elle avait écrit. Et étant totalement fan de sa saga Meurtres low cost, j’avais super envie de lire le reste de son travail. Suite à cela, j’ai eu une très bonne surprise d’Isabelle Bouvier, j’ai reçu tout les livres que je n’avais pas d’elle ! Alors avant de commencer cette chronique, un immense merci à elle, ça m’a fait énormément plaisir ! Bon, j’ai un peu foiré mon coup et j’ai pris un sacré retard pour les lire mais ça y est, je les sors doucement. J’ai décidé de commencer par Carnet de voyage d’un mort débutant parce qu’on me l’a présenté comme un livre positif, sans humour grinçant. Je n’ai rien contre mais j’avoue que c’était celui qui me tentait le moins.

J’ai trouvé que l’histoire était très intéressante et le concept du carnet de voyage d’un tout jeune mort vraiment rigolo mais il m’a manqué quelque chose. Je saurais pas vraiment vous expliquer quoi parce que je l’ai lu très vite, je n’ai pas rechignée à le lire mais il a manqué LE petit plus qui m’aurait mis des étoiles pleins les yeux. Il me manquait peut-être une dose d’humour supplémentaire, même si ce n’est pas ce qui manque au roman. Je n’ai donc pas été totalement transportée, je décrochais parfois pour faire des pauses parce que je n’étais totalement subjuguée.

Mais Carnet de voyage d’un mort débutant reste un roman très sympa et très « feel good ». C‘est un roman qui met du baume au cœur tellement il est optimiste. L’auteure n’a pas vu comme la mort comme la fin de quelque chose mais le début d’une autre. On ne parle pas du deuil, de la perte d’un être cher mais de la découverte d’un monde nouveau, plus beau et de la retrouvaille avec des proches. Isabelle Bouvier a créé un « monde des morts » très beau et sans horreurs, en paix, on aurait presque envie de mourir pour savoir si c’est réellement comme cela. C’est une lecture qui fait du bien parce que c’est un peu comme se trouver au pays des licornes et ça ne fait pas de mal de temps en temps.

Pour résumé, Carnet de voyage d’un mort débutant n’est pas le roman marquant d’Isabelle Bouvier pour moi. Ce n’est pas pour autant que je suis dégoûtée de cette auteure, bien au contraire, j’ai très envie de découvrir le reste de son travail qui colle beaucoup plus à l’ambiance de Meutres low cost d’après ce que j’ai compris.

Moyen Bon

 

Partagez !

Laisser un commentaire