Intégrale Le septième templier/Le temple noir d’Eric Giacometti et Jacques Ravenne

9782266264150Edition : Pocket

Parution : 12 novembre 2015

Prix : 12€80

Pages : 1191

Acheter sur Amazon

Partenariat

A la conquête des gros pavés

Et si l’ordre des templier détenait un mortel secret ? Un secret qui ressurgit des profondeurs de l’histoire…

Le commissaire franc-maçon Antoine Marcas va devoir affronter une implacable société occulte pour aller au bout d’une quête initiatique qui le mènera du Paris souterrain aux rives de la Tamise.

Ce livre a été mon dernier service presse de l’année 2015 et quel service presse ! Tout d’abord, il est énorme. Mais c’est surtout un livre qui m’a permis de découvrir un univers dont j’entends beaucoup parler mais dans lequel je ne m’étais jamais lancée, celui des Templiers. Mon fiancé m’en parle énormément, c’est un ordre qui le fascine beaucoup mais à part son enthousiasme, je n’en savais pas grand chose. J’ai donc sauté sur l’occasion ici et c’est avec bonheur que j’ai appris des choses sur eux et que j’ai lu le travail de deux auteurs très talentueux. Encore une fois, comment ne pas remercier les éditions Pocket pour m’avoir permis de faire une telle découverte ? Merciiiiiiii ! Toutefois, cette intégrale n’a pas été un coup de cœur, mais on parlera du pourquoi du comment en temps voulu.

Encore une fois, ce livre est ici vendu comme thriller mais je trouve que l’on devrait plus parler d’action et d’aventure. C’est à chaque fois un meurtre qui déclenche les deux intrigues mais malgré cela, je trouve que le terme de thriller ne colle pas. Mais ça ne m’a pas empêché de pleinement apprécié cette brique. Malgré un fort ajout de fiction, cette intégrale m’a tout de même permis d’apprendre de vraies choses, en particulier grâce aux notes à la fin de chaque roman. Les auteurs ont eu à cœur d’ajouter des notes pour combler nos lacunes et expliquer ce qui tient du réel et de la fiction, ça m’a beaucoup plu. Ça ne fait pas parti des intrigues mais c’est un bonus qui a son importance. J’ai aussi beaucoup aimé découvrir Antoine Marcas, notre personnage principal, qui est un homme plein de charisme et très érudit. Il a un petit côté tête brûlé parfois mais j’avoue que ça ne m’a pas plus dérangé que ça, ça a même ajouté un sacré piquant à l’action parfois. Le suivre a été très intéressant et je suivrai encore d’autres de ses aventures très volontiers !

Maintenant, parlons un peu des intrigues. Les deux m’ont beaucoup plu, celle du Septième templier plus que celle du Temple noir. A chaque fois les auteurs nous font voyager entre le passé et le présent sans nous embrouiller, c’est très bien tenu et équilibré. Dans Le septième templier, ça a tout de suite trouvé une cohérence pour moi et je comprenais pourquoi on nous racontait ces événements et leur lien avec les aventures d’Antoine Marcas. Malheureusement, j’ai pris beaucoup plus de temps à entrer dans cette construction pour Le temple noir parce que je ne comprenais pas où les auteurs voulaient nous mener, quel est le lien à déceler, avant un bon moment. D’une manière générale, j’ai préféré le premier roman au second. Ce n’est pas seulement les liens avec le passé qui m’ont tout de suite interpellée et séduite, il y a tout de le reste de l’intrigue qui a su me tenir en haleine, de la première à la dernière page. Le temple noir, par contre, a mis plus de temps à capter mon attention. Je trouvais que le début tournait trop autour du pot et c’est au bout de 200 pages à peu près que je me su m’accrocher à ce que je lisais. Mais le plus gros défaut du Temple noir c’est sans aucun doute le dénouement. Tout le long du roman on nous parle d’un terrible secret, d’un secret qui risque de tout bouleverser et… Non. J’ai été plus que déçue de voir autant de suspense et de mises en garde pour si peu… Les auteurs ont bien tenté d’ajouter un peu piquant par la suite, mais j’ai trouvé que c’était de trop, ça sonnait vraiment comme le dernier espoir de redresser la barre histoire de ne pas trop décevoir le lecteur. Pardon messieurs, mais c’est loupé. Alors qu’au contraire, le dénouement du Septième templier a su répondre à toutes mes attentes ! C’est inattendu, c’était intrigant et je n’ai pas eu l’impression d’avoir lu tout un roman plein de mystère et de suspense pour une fin plate et absolument pas à la hauteur.

Malgré cette mauvaise surprise à la fin du Temple noir, ça a été un très très bon moment de lecture et je ne me focalise que sur tous les points positifs de cette intégrale. J’ai très très très très très très très très très très très très envie de lire les autres aventures d’Antoine Marcas parce que j’ai adoré ce que j’ai découvert. On ne ressent pas que le livre a été écrit à quatre mains, c’est très fluide, la distinction très clair entre les événements passés et présents nous permet de ne pas nous perdre dans l’histoire et donc de pleinement l’apprécier. Je vous conseille le duo Eric Giacometti et Jacques Ravenne qui ont réussi à me transporter et à me faire évader du quotidien. Si vous aimez l’histoire, si vous aimez quand ça bouge et si vous aimez les personnages charismatiques (bon j’avoue que là, je ne me mouille pas trop), c’est fait pour vous !

Bon

Partagez !

Laisser un commentaire