La fureur du prince de Thierry Berlanda

couv5481385Edition : La bourdonnaye

Prix : 6€99 (ebook)

Pages : 225

Le criminel le plus sauvage du pays vient de s’échapper. À l’issue d’un carnage qui promet d’être le premier d’une longue série, il a franchi les murs de son hôpital psychiatrique. Qui l’a aidé ? Et à quelle fin ? De nouveau, Jeanne Lumet, celle qui a permis son arrestation un an auparavant, se dresse sur la route ensanglantée de celui que les journalistes ont surnommé Le Prince. Et de nouveau, elle agit au péril de sa vie, entre Bareuil – son mentor qui joue un jeu sadique avec elle – et Falier – le flic en fin de parcours censé la protéger. Dans La Fureur du Prince, Thierry Berlanda convoque les personnages de L’Insigne du Boiteux pour nous faire frémir de plus belle. Il y parvient au-delà de tout espérance.

Que je l’attendais cette suite alors merci, merci, merci, merci aux éditions de la Bourdonnaye de me l’avoir envoyé avant la date de sortie parce que plus je voyais la couverture et l’auteur en parler sur les réseaux sociaux, plus je devenais impatiente. Cette suite est un véritable bijou, tout autant que le premier tome (la chronique est juste ici).

Je vous avoue que j’étais folle de joie et en même temps je me demandais un peu ce que ça allait donner. En effet, j’avais parlé de la fin de L’insigne du boiteux qui m’avait un peu déçu à l’auteur, et de là il m’a parlé du second tome. Au vu du résumé ensuite, j’ai tout de suite pensé que je connaissais déjà le fin mot de l’histoire, ce qui en soi ne me dérangeait pas car je voulais voir la construction de l’intrigue. Résultat des courses, j’ai été totalement bernée ! Moi qui pensais avoir découvert le filon, avoir compris le petit jeu de l’auteur, il n’en était rien.

Laissons un peu mes impressions de côté, l’intrigue est très bien ficelée et tient merveilleusement bien la route. Moi qui avais tout de même un peu peur de la répétition par rapport au premier tome, j’ai été agréablement surprise de découvrir que ce n’était pas le cas. L’auteur a travaillé l’idée d’évasion comme personne, ce qui rend le récit crédible et le lecteur n’a pas l’impression de superflu par rapport à cette suite (du genre « ah bah si on faisait évader le méchant pour une suite parce que le premier tome a trop bien marché et que j’aime bien l’argent ?« ). Thierry Berlanda a su se renseigner, étoffer son histoire pour nous rendre quelque chose de cohérent, de propre et d’addictif. Je n’ai pas lu le livre d’une traite car j’avais des choses à faire (busy woman) mais si j’en avais eu le temps, ça aurait probablement été le cas. Dès que j’avais le nez dedans, il était très compliqué de m’en faire sortir. J’ai adoré retrouver les personnages du premier tome, mais aussi découvrir les nouveaux que j’ai trouvé particulièrement intéressant.

Comme dit plus haut, j’ai au final été bernée. Ayant parlé avec l’auteur, j’étais persuadée avoir deviner ce que j’allais trouver dans ce second tome, la conclusion, le déroulement… Et naïve comme je suis, je pensais que l’auteur nous mettait quelques bâtons dans les roues mais que le tout était joué pour le lecteur. HAHAHA (ça c’est Thierry Berlanda qui rigole devant ma naïveté) ! C’était encore mieux, je n’ai rien vu venir ! Et c’était encore mieux que mieux vu que je me suis prise pour une détective de choc et qu’au final je me suis fait avoir. Cette sensation absolument atroce dans la vie de tous les jours et juste une petite merveille avec un livre pareil. C’est justement ce petit détail qui a fait faire un bond à mon coeur… BIM ! Ce roman est un coup de coeur ! Si vous avez lu le premier tome et que vous étiez sceptique à l’idée de lire la suite, oubliez tout ça et foncez. Je rejoins ceux qui disent que ce tome est mieux que le précédent. Car même si on retrouve les mêmes personnages, que l’on a déjà découvert le Prince, il y a quelque chose en plus dans ce livre. Il faut le lire pour le comprendre mais j’ai vraiment eu l’impression que l’auteur a encore mieux approfondi l’histoire, est parti encore plus loin et nous a embarqué avec lui, tout simplement.

Je ne vais pas vous dévoiler la fin, ce serait vraiment méchant mais par rapport à celle-ci, je n’espère qu’une chose : encore une suite ! Eh oui, à l’heure où on commence à tous avoir un trop plein de sagas, je suis à deux doigts de réclamer une suite (bonjour, j’ai 5 ans et demi). Ces derniers mots seront pour l’auteur : dites-moi que mon instinct est le bon et que vous ne nous laisserez pas comme ça :(.

Note : 20/20

Partenariat

Bonus pour vous procurer le premier tome juste ici.

 

Partagez !

3 thoughts on “La fureur du prince de Thierry Berlanda”

  1. Votre chronique me touche beaucoup, voire même me fait fondre. Merci beaucoup. Il y aura bien un troisième et dernier volet, chère amie, dans lequel tout se bouclera… A moins que le Prince n’ait ma peau d’ici là (mais il ne faut pas encore en parler svp).
    Fidèlement
    Thierry Berlanda

  2. Jolie chronique, à la hauteur du roman. J’ai passé, moi aussi, un très bon moment, et j’ai hâte de découvrir la suite … Il y a un « je ne sais quoi », dirait l’autre, dans ce livre qui le rend meilleur. Bravo à l’auteur !

    1. Je ne pensais pas découvrir des livres aussi fabuleux quand l’auteur m’a envoyé L’insigne du boiteux. Je conseille Thierry Berlanda à tout le monde 😀

Laisser un commentaire