La vallée aux crânes intégrale 01 : Que d’os ! Que d’os ! de Françoise Benassis

couv60938983Edition : La Bourdonnaye

Prix : 12€99 (papier)/ 4€99 (numérique)

Pages : 125

Les choses ont mal tourné dans la vallée des Merveilles, à l’estive de 1945. Que s’est-il passé, là haut, à cinq heures de marche du village d’en bas, entre la France et l’Italie, entre le refuge des Savants, le pas du Diable et la caserne ?
La question se pose, en 1950, lorsque Image, le chien du maître berger Maestro Paolo, déterre des ossements humains et des crânes percés en leur sommet, disséminés le long du chemin de transhumance. Les souvenirs affluent dans l’esprit de chacun, et les sales secrets ressurgissent comme les crânes percés.
Maestro Paolo enquête auprès des bergers, plus têtus que des bourriques, plus muets que des morts. Justement, qui sont-ils, ces morts déterrés par les chiens ? Qui sont le ou les assassins, et pourquoi un tel carnage s’est-il produit ? Que savent le Père, la Mère, les jumeaux, Luigi et les autres ? Se pourrait-il que Maestro Paolo cache aussi quelque chose ?
Pourquoi la vallée des Merveilles est-elle devenue, par la folie des hommes, La Vallée aux crânes ?

Merci aux éditions La Bourdonnaye pour cet envoi qui m’a fait énormément plaisir. Je suis tombée sous le charme de cette collection avec le premier intégrale de La Tribu et j’avais hâte de pouvoir découvrir une autre intrigue avec une construction si originale. Malheureusement, mon avis sur ce premier intégrale est vraiment mitigée et la lecture a été plutôt laborieuse.

A vrai dire, j’ai été déçue de la construction du roman. Je pensais qu’il y aurait beaucoup de mystères, de me retrouver presque face à un thriller et ce n’est pas le cas. Cette histoire d’ossements n’arrive qu’avec parcimonie et j’ai eu l’impression qu’il y a eu tromperie sur la marchandise puisque je me suis retrouvée face à une intrigue qui ressemblait beaucoup plus à du contemporain. D’un autre côté, on prend quand même plaisir à découvrir les différents personnages et les lieux. Toutefois, cette lecture a tout de même gardé un goût amer puisque le côté thriller auquel je m’attendais était vraiment absent. Mais au moins, malgré un premier tome qui ne m’a plu mais sans plus, j’ai tout de même envie de me lancer dans le second puisque c’est la fin arrive à attiser notre curiosité.

Toutefois, s’il y a un quelque chose qui m’a énormément plu dans ce livre, et qui en est même son point fort, c’est le narrateur qui n’est autre qu’Image… Un chien. Personnellement je n’ai jamais vu ça. De plus, cet Image décortique notre monde et notre façon de vivre avec son regard canin. Il n’arrive pas à toujours à comprendre pourquoi nous agissons de tel ou tel manière, il divague parfois mais ce narrateur donne une touche un peu légère et naïve au roman, qui n’est pas négligeable, au milieu de l’histoire de cette vallée et de ces personnages qui n’est pas toujours rose, sur fond de Seconde Guerre Mondiale et de Mussolini.

Malgré ce premier tome que j’ai trouvé vraiment lent, je ne vous déconseille pas de découvrir cette histoire si l’envie vous en prend. L’auteur prend énormément de temps pour poser les bases ici, mais la fin m’a laissé entrevoir une suite beaucoup plus intrigante et intéressante que son prédécesseur, alors pourquoi pas sauter le pas vous aussi ?

Note : 12.5/20

Partenariat

Partagez !

Laisser un commentaire