Le commencement (Chroniques de la fin du monde 1) de Susan Beth Pfeffer

couv41440168Titre V.O : The last survivors 1 : Life as we knew it

Edition : Pocket Jeunesse

Prix : 17€75

Pages : 391

Enfin c’est le grand soir : l’astéroïde dont tout le monde parle va percuter la Lune ! Familles, voisins, amis, tous se rassemblent pour observer le phénomène. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. L’impact a été si violent que la Lune a dévié de son orbite et s’est rapprochée de la Terre. Peu à peu tout se dérègle… L’électricité puis l’eau sont coupées et les vivres commencent à manquer. Miranda et sa famille vont devoir accepter que la vie telle qu’ils la connaissaient a disparu à jamais.

Cette saga a traîné un très long moment dans ma wish-list et m’a été offerte l’année dernière. Je ne pensais jamais à la sortir jusqu’au moment où ce premier tome est sorti de la book jar. C’était la première fois que je lisais une intrigue de ce genre et j’ai beaucoup aimé.

Ne vous méprenez pas, j’ai déjà mis le nez dans le genre apocalyptique (surtout quand il y a plein de zombies) mais je n’ai jamais découvert une intrigue où on suit juste des personnages qui doivent survivre sans élément hostile à l’extérieur (zombies, virus, guerre nucléaire…). Ça un peu m’a changé et ça m’a fait du bien de me retrouver face à une intrigue apocalyptique un peu moins compliqué que d’habitude.

Le livre est sous forme de journal intime de Miranda, le personnage qui nous raconte l’histoire, et c’est quelque chose qui m’a fait peur au début. En effet, Miranda est une ado de 16 ans qui a ses problèmes d’ado de 16 ans et qui parle comme une ado de 16 ans. Le livre commence sur un style simple qui ressemble vraiment à un journal intime, avec des expressions un peu orales, des formulations parfois maladroite je trouve, et je ne voulais pas que le livre soit écrit comme ça tout du long… J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à entrer dans le livre à cause de ça et moi qui pensais le lire très vite, j’ai mis deux jours à vraiment entrer dans l’intrigue. Heureusement, j’ai vu une amélioration au fil de l’action (ou peut-être juste eu l’impression) et je n’arrivais plus à sortir du roman.

L’énorme point fort de ce livre est que tout est cohérent et que ce n’est pas surjoué. Je suis pas une scientifique, je ne sais pas si la situation du livre pourra arriver un jour (j’espère que non), mais ici les conséquences liées à la lune ne sont pas abracadabrantesques, on se prend vite au jeu et on entre dans la vie de ces survivants. Ce fut un très bon premier tome qui entre directement dans le vif du sujet. Le tome deux ne suivant pas l’intrigue de Miranda, je ne pense pas me ruer dessus comme une folle tout de suite, mais je garde cette saga en tête et je suis très contente que mon chéri me l’air offerte en entier pour l’avoir sous la main dès que l’envie me prendra.

Note : 17/20

Book Jar

 

Partagez !

Laisser un commentaire