Les expats de Chris Pavone

couv69756601Titre V.O : The Expats (Traduit par Leslie Boitelle)

Edition : Pocket (Parution le 14 janvier 2016)

Prix : 7€90

Pages : 497

Acheter sur Amazon

Partenariat

Connaissons-nous vraiment les personnes qui partagent notre vie ? Cette question, Kate se la pose souvent, elle qui n’a jamais révélé à son mari, Dexter, qu’elle travaillait pour la CIA. Quand celui-ci lui annonce son embauche au Luxembourg, Kate est ravie. Elle va enfin pouvoir tirer un trait sur son passé. Raccrocher son tablier d’agent, prendre un nouveau départ avec sa famille. Là-bas, Kate n’a d’autre choix que de se réinventer, s’intégrer dans le milieu très cosmopolite des expatriés, s’occuper de la maison tandis que Dexter, de plus en plus distant, rentre extenué le soir… Paranoïa ou instinct ? Malgré son environnement paisible et quelque peu ennuyeux, se réveille chez Kate une méfiance de plus en plus vive. Pourquoi son mari refuse-t-il de lui donner le nom de son employeur ? Et qui sont réellement Julia et Bill, ce couple d’Américains qui cherchent leur amitié de façon si appuyée ? Car Kate sait bien une chose : si elle a pu garder tant de secrets si longtemps, n’importe qui peut mener une double vie…

En choisissant ce livre dans le catalogue de Pocket, je ne pensais pas que je l’aimerais autant ! Autant vous le révéler tout de suite, c’est un sans faute pour Chris Pavone ! Ce n’est pas le coup de cœur mais presque ! Merci qui ? Bah oui, merci les éditions Pocket !

Cette lecture a vraiment été une énorme surprise. Je n’ai pas choisi ce roman par dépit, loin de là, mais je ne pensais pas que je pourrais autant aimer un roman dans le thème de l’espionnage, ma dernière lecture du genre n’étant pas vraiment glorieuse. Mais je voulais retenter le coup parce que les espions ce n’est pas ce que j’aime le moins alors je me suis dit « pourquoi ne pas tenter un autre genre d’intrigue ? » J’ai vraiment bien fait. Malgré un rythme plutôt lent et peu d’action, Les expats est un roman qui nous emporte directement et duquel on n’a pas envie de sortir. Le roman nous prend au piège très rapidement et la seule chose qui importe et de connaître la vérité sur tous les personnages. Pour attiser encore plus notre curiosité, l’auteur a décidé d’alterner le passé et le présent. Le récit alterne donc des chapitres où l’on se pose des questions en même temps que Kate (passé) et des chapitres où elle sait à qui elle a affaire mais ce n’est pas notre cas (présent). Comment ne pas avoir envie d’avancer dans le récit avec ça ? Tout devient tout de suite plus intrigant, plus mystérieux. Mais on comprend aussi très vite qu’il y a des choses à savoir et on se rend vite compte que le roman tient un peu sur le principe de l’arroseur arrosé. A partir du moment où l’on a compris ça, impossible de lâcher le livre.

Ce qui tient véritablement tout le roman est la véritable nature des personnages. Est-ce que Kate va finalement révéler son ancien métier à sa famille ? Que fait réellement son mari ? Qui sont vraiment Julia et Bill, amis ou ennemis ? Toutes ces questions trottent dans notre tête et ne nous lâchent plus jusqu’à la dernière page. Je vous avoue que l’on comprend très vite qui est quoi, à peu près, mais on veut être sûre d’avoir raison alors on veut aller au bout du livre. De toute façon, toutes nos spéculations ne sont pas exactes et certaines révélations nous clouent le bec. Et tout ça ancré dans la vie quotidienne. On ne passe pas d’un quotidien normal à une soudaine histoire d’espionnage folle et pleine d’aventures. Tout se passe dans une routine de famille. Entre deux passages au pressing et à l’école pour les enfants, Kate doit trouver ce qu’on lui cache avec les moyens qu’elle a sous la main et non pas avec tout le super équipement de la CIA. Pour moi, c’est un vrai plus. Cela explique le manque d’actions comme on peut en voir dans un thriller plus « classique » mais ça ajoutait aussi une pression. Comment garder une vie la plus normale possible quand on ne peut faire confiance à personne ?

Les expats est un roman qui va longtemps rester graver dans ma mémoire et que je vais énormément conseiller autour de moi. L’auteur a savamment mis en place une tension qui ne nous quitte jamais et qui rend son livre addictif. Je ne connaissais pas Chris Pavone mais il m’a fait une très bonne première impression et je pense que je me pencherai plus sur son travail à l’avenir. Si comme moi, vous ne le connaissez pas, je vous conseille clairement de foncer sur ce roman, il est très complet. Secrets, états d’âmes, révélations folles, dénouement intéressant, je n’ai vraiment rien à lui reprocher. Et même si ce n’est pas un coup de coeur, je ne peux que lui donner la note maximale.

Très bon

Partagez !

Laisser un commentaire