L’oeil de Caine de Patrick Bauwen

couv11735164Edition : Le livre de poche

Prix : 7€10

Pages : 476

Acheter sur Amazon

Tout le monde cache quelque chose.
Votre voisin, votre femme, votre ami…
Et si vous pouviez tout savoir ?
Connaître leurs peurs, leurs secrets intimes ?
Dix candidats, dix secrets.

Des gens comme vous et moi. Enfin comme vous surtout. Parce que moi, je ne suis pas au programme : je suis l’invité surprise. Celui qui rôde en attendant son heure. Celui qui va les embarquer là où rien n’est prévu. Dans mon jeu sanglant. Mon propre mystère.

 

J’ai acheté ce livre à cause de Johanna, c’était donc une évidence qu’on le lise en lecture commune (je vous mettrai le lien de sa chronique quand elle sera dispo)! On est toutes les deux ressorties globalement déçues de cette lecture, ça faisait un moment que je n’avais pas lu un thriller aussi plat.

Son plus gros défaut, et pas des moindres, est que les deux premiers tiers sont inutiles. Le livre a  très vite pris un virage à 180° et je n’ai pas du tout aimé ça.  Je m’attendais à une télé-réalité dans un endroit cosy où l’on suivrait les candidats dans leur vie quotidienne et que le tueur allait s’incruster et s’occuper des autres personnages un par un. Ce n’est pas du tout ce qui s’est passé et la surprise a été très mauvaise. C’est donc en traînant les pieds que j’ouvrais ce roman mais comme si ça ne suffisait pas, il faut en plus que l’action soit presque totalement absente. Il se passait des choses mais entre deux moments intéressants il y avait de longs blancs où l’on suivait le comportement des candidats et… Sans vouloir être méchante…. ON S’EN FOUT ! On est là pour voir des morts ! Le résumé me promettait de la tension, des meurtres, de la surprise, des candidats sous pression et finalement c’est dans un cadre déplaisant que l’intrigue se passe et les personnages ne vont pas si mal que ça. Mais comme ce n’est toujours pas suffisant, il faut encore en plus que ceux-ci soient nommé de plusieurs façons histoire de nous perdre un peu plus. Il y a des fois où j’avais totalement oublié ou je ne voyais pas qui était qui mais le livre ne m’inspirait tellement pas que je n’ai pas cherché plus loin et j’ai juste laissé couler et je lisais des dialogues entre deux inconnus pour moi.

Heureusement, le livre a certains bons aspects et le premier, comme à chaque fois avec moi, est que l’on suit le tueur. Il avait un côté mystérieux que j’avais bien aimé, il aurait juste pu se bouger un peu plus les fesses pour tuer les dix candidats, ç’aurait été encore mieux. Aussi, le dernier tiers a beaucoup plus d’intérêt que ses prédécesseurs. Il se passe enfin des choses qui arrivent à garder notre attention et, alors que j’allais abandonné le livre, j’ai finalement réussi à arriver au bout. J’ai dévoré la fin et le dénouement m’a totalement surprise. Je ne réfléchissais pas du tout, je suivais juste l’intrigue (heureuse comme j’étais d’avoir enfin quelque chose à me mettre sous la dent) et je n’ai pas du tout deviné ce qui allait arriver. Toutefois je vous avoue que je suis une des rares personnes à ne pas l’avoir vu venir… Heureusement que j’arrive à rester un peu crédule parfois.

Si vous voulez un bon thriller, passez votre chemin. Il y a des romans bien plus originaux et bien mieux tenu que celui-ci. Aucun personnage n’est réellement marquant et il manque cruellement de piquant. Heureusement que les chapitres sont courts et arrivent à donner un minimum de rythme au récit, sinon je l’aurais très vite laisser de côté. Je garde un goût très amer de cette lecture, et je pense que je ne lirai pas d’autres Patrick Bauwen.

Note : 09/20

Lecture Commune

Partagez !

Laisser un commentaire