Lucia et le royaume perdu 01 d’Eric Galland et Armand Duca

couv-Lucia-Kindle-300x450Titre du tome : La couleur du miroir

Edition : Les éditions de la reine

Prix : à venir

Pages : 122 (format epub)

Tout ce que la Princesse Lucia deïssine sur ordre de son bien-aimé, l’Intendant Gouliémo, devient réalité : de salles en couloirs, de corridors en colonnades. Ses créations étendent et animent le Royaume pour le bonheur de tous.

Mais d’étranges dysfonctionnements vont semer le trouble, jusqu’à faire apparaître une couleur inédite, séduisante et dangereuse…

Lucia succombera-t-elle à la curiosité de faire connaissance avec cette nouveauté ?

Encore une fois, merci aux Editions de la reine et plus précisément à Christine qui m’envoie tous les livres de cette édition. Pour ce livre, le résumé me donnait très très envie et j’avais hâte de le découvrir, malheureusement ça n’a pas si bien fonctionné que ça.

Ce n’est pas que je n’ai pas aimé, mais c’était, pour moi, une lecture moyenne. Je trouve l’intrigue intéressante, cependant j’ai trouvé qu’elle était mal agencée. Oui, c’est un premier tome et généralement les premiers tomes ont un peu moins d’actions car il faut poser l’histoire et les personnages mais là j’ai trouvé qu’il manquait vraiment quelque chose. C’est dommage dans la mesure où l’idée m’avais l’air excellente mais elle est mal agencée à mon sens… Toutefois, les deux auteurs ont quand même réussi à garder mon attention avec de petits détails qui donnent envie d’avoir des réponses pour arriver à la fin du livre et avoir (enfin) quelque chose d’intéressant. J’ai d’ailleurs lu ce livre très vite et non pas parce que je voulais m’en débarrasser rapidement mais parce que je ne voyais pas le temps passer.

Un autre point m’a dérangé, le manque d’explications. L’univers est intriguant, c’est quelque d’unique, un monde jamais vu, ce qui entraîne un vocabulaire assez particulier qui peut parfois un peu déstabiliser. Je ne demande pas un dictionnaire aux auteurs mais je pense qu’un peu plus de texte, un livre un peu plus épais n’aurait pas été superflu. Bien sûr on n’est pas lâché en pleine nature, il y a un moment où on finit par comprendre mais j’ai eu pas mal de fois eu l’impression d’avancer à l’aveugle dans ce livre, ce qui m’a beaucoup déplu. J’ai aussi été très déçue par la fin. Elle ne m’a pas donné toutes les réponses que je voulais et j’ai bien l’impression que certaines questions ne seront jamais vraiment résolues… Le personnage qui m’intéressait le plus et qui était le plus intriguant nous laisse dans le flou total et j’ai été très déçue car il a soulevé un paquet d’interrogations pour lesquelles, j’ai l’impression, on n’aura jamais d’explication.  A l’heure où je vous parler, l’idée de me tourner vers la suite ne me trotte absolument pas en tête. Je reste sur une fin un peu triste mais je trouve qu’elle ne donne pas envie de se tourner vers une suite et que le livre se suffit à lui-même.

Malgré tout ça il faut reconnaître le travail qu’il y a derrière et bravo aux deux auteurs d’avoir réussi à créer tout un univers. Je n’ai pas spécialement aimé mais je n’ai pas détesté, surtout grâce au style qui a un petit côté poétique, je trouve, et qui est très facile d’accès. Il est très fluide et on ne sent pas que c’est un récit écrit à quatre mains.

Note : 10/20

Partenariat

Sortie le 15 avril

Partagez !

Laisser un commentaire