Pauline d’Alexandre Dumas

couv2090483Edition : Folio

Prix : 4€10

Pages : 179 (hors dossiers)

Quel est le secret que cache Pauline ? Pourquoi fuit-elle le regard d’autrui ? Quel drame creuse son visage et altère son teint ?  » Personne n’ignore par expérience que le danger inconnu est mille fois plus saisissant et plus terrible que le péril visible et matérialisé « , confie Pauline. En épousant le comte Horace de Beuzeval, un homme diabolique, la jeune femme a signé son arrêt de mort : chaque jour est devenu synonyme d’angoisse et d’effroi…

 

La blogosphère a encore fait des ravages chez moi ! Après le très bon avis d’Antonine sur ce livre, il a fallu que je me rue dessus. Je ne pensais pas le lire aussi vite mais j’ai finalement cédé pour mon challenge « 1 mois, 1 consigne« , dont la consigne du mois de juin était de lire un livre d’un auteur francophone. Quoi de mieux qu’un bon classique français pour cette consigne ? Et en plus, j’ai enfin pu découvrir Alexandre Dumas, qui, je peux maintenant vous le dire, est un auteur que j’aime énormément.

Pauline c’est un peu le roman à part. C’est l’histoire d’un homme dont l’amour est incommensurable et du destin tragique d’une femme. Pour une première lecture de Dumas, j’ai beaucoup aimé, c’est typiquement le genre d’intrigue qui me plaît dans les classiques. Ce roman est, de plus, assez atypique puisque qu’il use du principe de l’intrigue dans l’intrigue. On a différents narrateurs tout le long du livre, qui nous entraînent vers un retour en arrière pour découvrir l’histoire de cette fameuse Pauline. Cela nous permet de nous immerger doucement dans l’intrigue pour au final, ne pas en sortir. Ce livre est en plus très court, l’auteur n’a pas le temps de tergiverser, il se passe donc plein de choses en peu de temps.

Qui dit découverte d’un auteur, dit découverte de son style. Une fois de plus j’ai découvert un auteur classique qui est d’une simplicité folle à aborder. Je trouve qu’il a un côté poétique, ce que j’ai beaucoup apprécié, en plus bien évidemment du langage un peu soutenu de son époque. J’avais vraiment l’impression de m’immerger entièrement dans cette époque, Dumas m’a littéralement transportée ! J’ai tout de même trouvé un petit défaut à ce livre, je trouve que l’histoire de Pauline arrive assez tard. Je me languissais vraiment de découvrir ce qu’elle avait vécu, l’impatience était donc vite montée, d’où peut-être cette impression de longueur au début.

Cette découverte d’Alexandre Dumas m’a beaucoup plus, et je ne regrette pas de ne pas avoir attendu d’avoir lu un de ces romans pour en acheter d’autres. Deux autres de ses œuvres m’attendent, ça ne peut que me réjouir. Ici, Pauline est une intrigue atypique je trouve et je conseille vraiment ce roman. Que ce soit pour débuter (le style est facile d’accès et le roman en soi est très court) ou pour ceux qui ont déjà l’amour des classiques et qui veulent passer un bon moment.

Note : 18/20

Challenge « 1 mois, 1 consigne »

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire