Plein Gaz de Stephen King et Joe Hill

couv12951032Edition : J’ai lu

Pages : 86

Prix : 3€

Sur une route désolée du Nevada, un gang de motards est pris en chasse par un camion fou, apparemment bien décidé à les éliminer un à un. Il n’existe qu’une seule issue pour sauver sa peau : ne jamais ralentir… Inspiré par le désormais classique Duel, de Richard Matheson, adapté au cinéma par Steven Spielberg dans son premier film, Plein Gaz marque la première collaboration entre Stephen King et Joe Hill.

Après des années à passer devant et à hésiter, il était temps que je découvre la collaboration père/fils. Je suis, comme vous le savez maintenant, une graaaande grande fan de King et j’ai découvert l’écriture de son fils cet été. Les deux conditions principales étaient donc réunies pour lire cette petite nouvelle. Et pourtant, j’ai encore attendu jusqu’au moment où les éditions J’ai lu ont décidé de le sortir à 3€, prix beaucoup plus raisonnable pour un si petit livre (J.C Lattès le vend à 6€).

Le verdict est que cette nouvelle ne m’a pas plus marquée que cela. C’est un récit très court qui prend malheureusement beaucoup de temps à démarrer, au point que je me suis demandée si je ne ferai pas mieux de laisser tomber. Heureusement pour nous, ça bouge un peu plus au bout d’un moment et on ne sort plus de cette petite nouvelle. Cependant, je ne l’ai pas vraiment trouvée digne d’intérêt et pleine de lacunes. L’intrigue n’est pas très fluide et sans grand fond.

Pour ce qui est du style, il est évident que je vais en parler parce que ce n’est pas la collaboration de n’importe qui. Dans un premier temps j’ai voulu m’amuser à essayer de retrouver où est Stephen King et où était Joe Hill, mais il faut vite se rendre à l’évidence : impossible de reconnaître l’un et l’autre. On sent un vrai travail d’équipe avec une très bonne cohésion et une écriture fluide. J’ai eu du mal avec l’intrigue, et même si ça m’aurait amusé de savoir reconnaître la patte de Stephen King, une écriture saccadée où il y a deux styles et deux feelings distincts aurait ajoutée une faiblesse en plus au livre.

J’ai déjà eu une déception avec les deux livres Ça. Cependant, c’est une histoire que je veux redécouvrir. Ici, avec Plein Gaz, j’ai une fois de plus été déçue mais cette fois je passe à autre chose. Il me tardait de découvrir cette collaboration, ça n’a malheureusement pas marcher avec moi mais ce n’est pas pour autant que je vous déconseille ce petit livre. Enfin, si vous n’êtes pas fan de l’un ou l’autre auteur vous pouvez passer votre chemin. A contrario, je pense que c’est intéressant à découvrir pour des fans comme moi, d’autant plus que la nouvelle est maintenant à un prix raisonnable.

 

Note : 10/20

Challenge 1 mois, 1 consigne

 

 

 

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire