Sujet 375 de Nikki Owen

couv29336681Titre V.O : The spider in the corner of the room (traduit par Cindy Kapen)

Edition : Super 8 (parution le 15 octobre 2015)

Prix : 20€

Pages : 413

Acheter sur Amazon

Partenariat

Maria Cruz-Banderras est en prison. Si elle est convaincue d’être innocente des faits qui lui sont reprochés, toutes les évidences sont contre elle. Son alibi ne tient pas la route et les tests ADN confirment qu’elle était bien sur les lieux du crime au moment du meurtre. Atteinte du syndrome d’Asperger, Maria se souvient de tout… sauf de ce qui la concerne intimement. Auprès des thérapeutes, elle va puiser dans ses facultés uniques pour tenter de se remémorer son passé récent. Des endroits étranges. Des gens plus étranges encore… Le puzzle épars qu’elle essaie de reconstituer ne semble pas faire sens. Sauf à croire à des années de mensonges et de faux-semblants. Ce qui est, bien sûr, totalement impossible. À moins que… Trauma, amnésie, menace latente… le roman de Nikki Owen entraîne le lecteur dans un véritable cauchemar éveillé. Entrez dans ce thriller psychologique à l’intrigue diabolique, où la tension monte au fil des pages jusqu’à devenir insupportable. Avec Maria, l’auteur a créé une héroïne inoubliable dont le drame intime nous émeut, nous angoisse et nous captive.

Malgré deux petits flops la dernière fois que j’ai reçu des livres grâce aux éditions Super 8, quand ils m’ont proposé de recevoir Sujet 375 j’ai accepté, voulant retenter l’expérience. J’ai aussi eu la chance de recevoir des livres de chez Pocket initialement édités par Super 8, que j’avais adoré, j’étais donc plus qu’heureuse quand ce livre est arrivé chez moi (malgré quelques péripéties grâce au bras cassés qui me sert de facteur). Ma vie est super intéressante, on est tous super contents, maintenant on va entrer dans le vif du sujet : Sujet 375 est un très bon thriller psychologique et plutôt original.

On va suivre ici Maria sur deux périodes différentes : pendant son séjour en prison et après. Toute l’histoire est sous le point de vue de Maria, le livre est écrit à la première personne, on a donc aucunes informations de plus qu’elle. Ça nous permet de vite entrer dans l’histoire puisque, tout comme elle, on veut des réponses, on veut comprendre. Le lecteur est très vite pris dans l’engrenage et on ne lâche plus le livre. Pour tout vous dire, j’y pensais même quand je ne lisais pas. Je voulais absolument tout savoir et je voulais absolument arriver au dénouement. Avoir les réponses en même temps que Maria rend le suspense encore plus dense car on veut tout démêler mais on ne peut pas. Temps que Maria n’apprendra rien de nouveau, on ne pourra pas avancer. En même temps, cette jeune femme ne s’exprimant pas sur chaque détails relatés dans le livre, on peut essayer de faire nos propres déductions, qui ne sont pas toujours bonnes d’ailleurs. Notre cerveau est retourné dans tous les sens et on est finalement totalement pris dans la toile de ce thriller psychologique.

L’histoire continue et on commence à comprendre ce qu’il se passe, malheureusement on a failli me perdre à ce moment là. Je ne vous dis pas pourquoi, ce serait un sacré spoil, mais quand les réponses ont commencé à tomber j’ai vraiment eu peur que ça parte en vrille et que toute l’intrigue s’effondre. Heureusement, l’auteure n’est pas partie dans les stéréotypes et l’intrigue reste tenue, je me suis donc replongée dans mon bouquin aussi vite que ma frayeur est arrivée. Il faut aussi souligner que ce livre est un premier tome et que ça ne se sent absolument pas. Les lenteurs éventuelles ne sont pas là, on ne passe pas un temps fou à introduire les personnages parce que, « de toute façon, c’est un premier tome, on peut se permettre de le faire ». Ce roman a un très bon rythme et j’ai vraiment hâte de voir ce que Nikki Owen nous réserve par la suite. La fin est ouverte mais pas trop, tout n’est pas élucidé, je ne sais pas comment on peut ne pas avoir envie de lire la suite.

Il est écrit sur la quatrième de couverture que les droits ont été achetés pour que le livre soit adapté en série, j’espère voir ça très vite ! J’ai fait une très chouette découverte, malgré le fait qu’il manquait un petit quelque chose et que ce livre ne fasse pas parti de mes favoris. Quoiqu’il en soit, j’ai vraiment hâte de retrouver Maria et de lire la suite de ses aventures, l’auteure a vraiment réussi à me charmer. Je vous conseille ce premier tome si vous voulez quelque chose d’à part, malheureusement je ne peux pas vous dire si une sortie poche est prévue.

Bon

 

Partagez !

3 thoughts on “Sujet 375 de Nikki Owen”

Laisser un commentaire