HISTORIQUE – Outlander, tome 06 : La Neige Et La Cendre de Diana Gabaldon

TITRE V.O : A Breath Of Snow And Ashes

ÉDITION : J’ai Lu

PRIX : 17€

PAGES : 1522

1772. Le brûlot de la rébellion flambe : à Boston, des cadavres gisent dans les rues, et en Caroline du Nord, des cabanes s’embrasent dans la forêt. Une ombre plane au-dessus de Fraser’s Ridge, communauté dans laquelle Claire et Jamie coulaient des jours heureux. Quand le gouverneur cherche une personnalité charismatique capable d’unir l’arrière-pays et d’apaiser les tensions entre Indiens et colons, tous les membres de la colonie en émoi voient en Jamie l’homme de la situation. Mais les choses ne sont pas si simples. Malgré eux, Claire et le guerrier écossais sont emportés dans un tourbillon de violence, de règlements de comptes et de perfidies. Après avoir défié les siècles, leur amour pourra-t-il survivre à ces tourments ?

Avec l’arrivée de la saison 03 sur Netflix est arrivé un besoin viscéral de continuer les romans. J’avais adoré le cinquième et j’avais vraiment hâte de lire la suite mais la longueur de ce sixième tome me faisait vraiment peur. J’ai d’ailleurs coupé ma lecture en deux, voulant m’attaquer à des lectures plus terrifiantes pour Halloween, mais je dois dire que pour un roman de plus 1500 pages, ma lecture n’a pas été si longue que ça.

Dans un premier temps, les chapitres ont été raccourcis ici, ce qui a permis de faire défiler les pages très facilement. Avec les longs chapitres, il m’arrivait parfois de n’en lire qu’un seul parce que je n’arrivais pas à faire des pauses comme je le voulais mais ce n’est pas le cas ici et ça a créé un manque. Ce n’était jamais suffisant, il fallait que je lise toujours plus de pages. J’ai d’ailleurs profité du challenge du Readathon pour dévorer un peu plus de 500 pages tellement l’immersion était simple.

Je dois dire que rentrer pleinement dans un tome d’Outlander n’est pas le plus compliqué chez moi, mais l’immersion a été beaucoup plus intense ici. Commencer ce sixième tome c’était comme retrouver ma famille pour vivre de nouvelles aventures. Et les aventures ce n’est pas ce qui manque ici. En plus des événements historiques qui rattrapent Claire et Jamie malgré eux, il y a énormément de rebondissements. La peur, l’obligation de choisir un camp et la guerre imminente fait perdre leur sang-froid a beaucoup de monde, ce qui amène certaines situations bien compliqués. C’est la première fois avec ce tome où je n’étais pas sûre du destin de Claire et Jamie. Ça m’a à la fois effrayée et fascinée, de voir que l’auteure mettait ses deux personnages principaux en danger. C’est un sentiment qui manquait parfois dans les tomes précédents car on ressentait à chaque fois que ce n’était pas des épreuves insurmontables pour le couple mais cette fois-ci, je me suis demandée plus d’une fois comment ils allaient bien pouvoir s’en sortir indemne.

Ce sixième tome a aussi été très riche en émotion. J’ai ri, j’ai pleuré, je me suis énervée, j’ai été fascinée, émue, impossible de rester indifférent face à ce qu’il se passe, même pour les détails les plus insignifiants. L’immersion complète dans le quotidien des protagonistes me donnait l’impression que je faisais partie de leur quotidien. Je n’étais pas une simple lectrice qui découvrait leur vie mais un des personnages du livre.

Outlander n’est pas une saga des plus simples à aborder à cause de la longueur des tomes mais qu’est-ce qu’elle vaut le coup ! Je ne regretterai jamais de m’être lancée dedans et j’ai déjà hâte de découvrir la suite (le prochain tome ne fait pas plus de 900, petit joueur !).

Laisser un commentaire