Respire, le film

J’ai à peine terminé le roman que je me suis ruée sur ma box VOD pour voir l’adaptation. Ça faisait des mois que je la savais dans le catalogue et qu’elle me narguait, j’avais vraiment hâte de la regarder. Ce film nous retourne le cœur et nous rend fou, mais tout comme le livre, j’ai totalement adoré !

A part en ce qui concerne le fond, le film ne ressemble absolument pas au roman. On se concentre ici sur l’adolescence de Charlène et sa vie est totalement différente. Elle n’est pas à part, elle a su créer des liens, avoir des amis à qui elle peut faire confiance. Sur ce point là, j’ai préféré le film. Je trouvais que la descente aux enfers de Charlène était mieux représentée. Elle s’isole, devient obsédée, laisse tomber les personnes les plus importantes, je trouvais ça plus intense. Et surtout, ça montrait encore plus que tout le monde peut un jour basculer. Le film aborde aussi le harcèlement, ça m’a déchiré le cœur. Je ne pouvais arrêter le film, je voulais le voir, mais il arrive un moment où le malaise ne nous quitte plus et, tout comme avec le roman, j’avais très envie de protéger Charlène et de la sortir de ce cauchemar. Malgré une approche totalement à l’opposé de celle du roman, Mélanie Laurent a su nous retransmettre toute l’essence du travail d’Anne-Sophie Brasme, Respire est un film qui nous marque.

Le jeu des actrices est bien évidemment très important dans ce genre d’histoire et j’ai ici été bluffée par celui des deux jeunes actrices principales, en particulier pour Lou de Lââge (Sarah). Je ne la connais pas, je n’ai absolument rien contre elle dans la vraie vie, mais elle a tellement bien jouer Sarah que si j’avais pu rentrer dans ma télé pour lui arracher les yeux je l’aurais fait sans problème. Dès son arrivée on sent qu’il y a un problème, qu’elle n’est pas digne de confiance, qu’elle est malsaine et tout s’intensifie au fil du film pour finalement me faire ressentir une pure haine envers elle (ne vous en faites pas, je me suis calmée quand le film s’est terminée).

C’est un film intense qui mérite vraiment le détour. Je vous le conseille réellement, ainsi que le livre, je trouve que c’est une histoire importante. Ce n’est pas invraisemblable, ça pourrait être vous ou votre enfant, votre frère, votre sœur, votre cousin, bref, n’importe qui et c’est ce qui rend Respire si important. Le problème n’est pas seulement propre à ce film, ce n’est pas une histoire anodine et il faut vraiment un temps pour retourner à la réalité et se remettre de ce que l’on a vu.

 

 

 

 

 

1 commentaire sur “Respire, le film”

Laisser un commentaire