VOUS REPRENDREZ BIEN UN DOIGT OU DEUX ? – Mange Tes Morts de Jack Heath

Mais quelle bombe ce roman ! J’ai accepté de recevoir ce livre parce que j’ai adoré le titre du livre, même si le résumé m’emballait un petit peu moins. Mais je ne voulais vraiment pas passer à côté d’un roman qui portait un tel titre. Je suis très contente d’avoir écouter ma curiosité parce que Mange tes morts est un thriller qui décape !

Cameron Hall, 14 ans. Disparu en rentrant de l’école ; rançon exigée. L’horloge tourne, la police est impuissante : c’est une mission pour Timothy Blake. Timothy (nom de code « le pendu ») a un don. Il lit dans l’esprit des gens. Comprend tout avant tout le monde. Résout les énigmes les plus ardues. Le genre à s’ennuyer avec un Rubik’s Cube ou à connaître votre numéro de sécurité sociale par cœur. Mais Timothy a aussi un problème. Pas le fait d’être pauvre, non. Pas le fait d’être affublé d’un coturne toxicomane et parano prénommé Johnson. Un vrai problème, un problème, disons, comportemental. Qui fait que même le FBI répugne à travailler avec lui. Une vie sauvée, une récompense : ainsi fonctionne Timothy. Mais cette fois, et malgré l’appui de l’agent spécial Reese Thistle, il se pourrait que notre sympathique génie psychopathe ait trouvé à qui parler.

La première chose qui m’a frappée avec ce roman a été le rythme très rapide. Les événements s’enchaînent très vite, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Et même quand tout se calme un peu pour fournir des explications, je restais extrêmement captivée et attentive, à la recherche du moindre indice qui pourrait m’aider à comprendre ce que j’avais sous les yeux.

Le résumé de l’intrigue paraît simple, les premières pages nous laissent penser à une enquête plutôt linéaire pour les personnages mais très vite, tout se complexifie. Tout comme pour le FBI et Timothy, ce qui se passe est devenu un brouillard très épais en une fraction de seconde et pendant un temps, plus on avançait, moins ça allait. Pendant un long moment mes idées étaient s’en dessus-dessous mais j’ai adoré ça ! L’auteur sait comment nous mener en bateau, mais aussi comment mener en bateau ses personnages, même celui avec des capacités hors-normes, Timothy.

Vous la voyez la transition pas très subtile pour parler de ce fameux Timothy Blake ? Maintenant oui, c’est certain ! J’ai adoré suivre l’intrigue à travers son regard et d’un autre côté, il y a eu un petit bémol. Ce qui m’a dérangée c’est le sentiment de copier/coller que j’ai parfois ressenti par rapport au personnage de Dexter de Jeff Lindsay. L’analogie est faite dans le résumé, c’est vrai, mais parfois j’avais vraiment l’impression de lire des phrases toutes droit sorties des romans ou de la série. Ça n’a pas été fréquent, d’un autre côté j’ai trouvé ça dommage, ça m’a vraiment terni ma lecture. D’un autre côté, suivre un cannibale travaillant avec le FBI c’était très drôle. On découvre deux facettes bien distinctes de Timothy mais en même temps, les deux ne peuvent être dissociées. J’ai adoré comment cela a influencé l’histoire, ça a ajouté une tension supplémentaire car j’avais toujours un petit peu peur de voir que tout allait capoté.

En effet, tout au long de la lecture, j’avais l’impression d’être sur le fil du rasoir. J’avais le sentiment que tout pouvait basculer d’une minute à l’autre, dans le bon ou le mauvais sens. Mange tes morts ne fait définitivement pas parti de ces livres avec lesquels on se repose. On est toujours dans l’explosion, l’énergie, le suspense et le mystère est constamment présents, il n’y a aucun temps mort. Quand on commence à lire le livre, on ne s’arrête pas. On est entraîné dans cette intrigue comme si on la vivait nous-mêmes. Ça nous travaille, on réfléchit à toutes les informations déjà assimilées pour essayer de trouver la solution, c’est un roman qui ne nous quitte jamais. J’ai d’ailleurs dévoré Mange tes morts en très peu de temps, en beaucoup moins de temps que prévu à vrai dire.

On pourrait penser que ce fut une lecture idyllique. Malheureusement, il y a eu un détail qui m’a beaucoup chiffonnée et il se situe dans le dénouement. J’ai été totalement surprise parce que je lisais mais une partie de ses révélations a, pour moi, été décevante. L’auteur avait plein de possibilités qui s’offraient à lui et, à mon avis, il a choisi la plus décevante. Le « wahou ! » qu’avait engendré la première partie du dénouement est totalement retombé avec la seconde.

Heureusement, le dernier petit twist m’a beaucoup fait sourire et c’est finalement sur une note très positive que j’ai terminé Mange tes morts. Malgré quelques défauts je recommande à 200% ce thriller haletant, détonnant et inattendu. Accepter de lire un livre uniquement parce que le titre est totalement barré était un sacré pari mais un pari que je suis très heureuse d’avoir pris.

 

Laisser un commentaire