VOYAGER AVEC AGATHA CHRISTIE – Mort Sur Le Nil & Le Crime De l’Orient-Express

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour parler non pas d’un mais de deux livres de la grande reine du crime Agatha Christie. J’ai décidé de les regrouper dans un seul et même article car les deux peuvent être catégorisés ensemble puisque ces deux romans nous font voyager, en plus d’être deux huis-clos.

____________________________

 

Je commence par vous emmener sous le soleil d’Égypte avec Mort sur le Nil qui a été une très bonne découverte. Je l’ai acheté sur un coup de tête dans une bouquinerie il y a bien longtemps et je dois dire que je ne regrette absolument pas.

Le roman prend une centaine de pages à démarrer et il est vrai que ça peut paraître un peu long. Il y a d’abord toute une mise en situation et au bout d’une cinquantaine de pages, on commence vraiment à se demander vers où veut aller Agatha Christie. Néanmoins, quand le rythme s’accélère enfin, on comprend pourquoi l’auteure a mis tant de temps à mettre en place son intrigue et on oublie vite ce petit défaut.

Alors que l’intrigue paraît assez linéaire aux premiers abords, on se rend finalement compte au fil des révélations qu’Agatha Christie nous a caché bien plus de choses qu’on ne le pensait et ce qui paraissait comme une enquête assez basique se révèle être bien plus intéressante que cela. Ça a été une très bonne surprise, d’autant plus que j’avais deviné une partie du dénouement. C’est un très bon roman d’Agatha Christie. J’ai adoré le mélange de drame amoureux et de policier, ça a vraiment rendu ma lecture addictive. C’est un plaisir de replonger dans le travail d’Agatha Christie avec ce roman, mais c’est sûrement un plaisir de la découvrir avec également.

 

 

Partons maintenant dans des contrées bien plus froides, avec Le Crime de l’Orient-Express. Après une croisière sous le soleil, nous voilà dans un des train les plus mythiques de l’histoire, bloqués par la neige et avec un meurtre sur les bras. L’intrigue de ce roman-ci est un peu plus basique que celle de Mort sur le Nil, dans la mesure où il n’y a pas toute la mise en place qu’il peut y avoir dans celui-ci, mais Le crime de l’Orient-Express n’en reste pas moins captivant.

Agatha Christie s’est ici réellement focalisée sur l’enquête. On dirait presque que le roman a été écrit dans le but de nous faire faire aller chercher un papier et un crayon et d’essayer de résoudre nous-même l’énigme de ce crime. Les trois quarts du roman se concentrent sur le témoignage des personnages et l’accumulation d’indice, ce n’est pas une intrigue des plus romancée, comme peut l’être celle de Mort sur le Nil. Quand j’ai commencé à comprendre, j’étais plutôt sceptique face à cette idée mais je suis finalement prise au jeu et je faisais fonctionner mon cerveau à toute allure, comme Hercule Poirot.

Toutefois, j’ai beau y avoir mis du mien, la reine du crime m’a une fois de plus bernée. J’avais beau comprendre certaines choses je n’arrivais pas à trouver la dernière pièce du puzzle, celle qui me permettrait de tout mettre au clair et il m’a fallu attendre la révélation de l’autrice pour enfin mettre le doigt sur ce qui me manquait. J’ai trouvé Le crime de l’Orient-Express très bon et très addictif.

 

Alors, prêts pour le départ ?

 

Laisser un commentaire